Aider Dédé et Danièle, contraints de vivre dans la rue à Levallois-Perret...

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Vous connaissez Patrick Balkany, le maire de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, ami de Nicolas Sarkozy, qui prétendaient devant des journalistes qui se présentaient comme américains, qu’il n’y avait pas de misère en France, que les SDF n’étaient que des personnes qui avaient choisi ce mode de vie.



Piégé par les "Yes Men", des altermondialistes spécialisés dans le détournement, le maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany, affirme qu'« il n'y a pas de misère en France » et que les pauvres « vivent très bien ». Il croyait s'exprimer sur une télévision américaine. (source NouvelObs.com).

 



Pourtant, à Levallois-Perret, il y a au moins 2 SDF, dont la santé n’est pas florissante : Dédé et Danièle. Dédé est soigné pour des problèmes cardiaques. Danièle a tout perdu.

Il y a quelques mois, Dédé et Danièle pouvaient se réfugier pendant la journée « Chez Théo », café convivial, le plus ancien de Levallois-Perret, rasé par Patrick Balkany, après expropriation, au motif qu’on devait construire sur le terrain un petit programme de logements sociaux.

Au final, les logements ne sont toujours pas construits parce que la cour administrative d’appel de Versailles a annulé la déclaration d’utilité publique. Motif invoqué : la mairie était, à la date de la déclaration d’utilité publique, propriétaire de plusieurs parcelles susceptibles d’accueillir ce projet.


Mais Balkany fait la sourde oreille à la famille expropriée qui demande maintenant des compensations, la reconstruction de son bien ou une indemnisation raisonnable.


Dédé et Danièle n’ont plus aucun abri. Dédé conserve son humour et raconte « je surveille parfois la mairie, parfois l'Église », il dort dans les jardins de la mairie sous les fenêtres de Patrick Balkany.


Avant que le café Théo soit rasé, une association s’est créé « Cercle Théo » dont les membres essaient de venir en aide à Dédé et Danièle. Mais même entêtés et en colère, ils ne sont pas magiciens.

La solidarité du plus grand nombre est nécessaire maintenant, à la veille de l’hiver, de la pluie, du froid... Si vous avez une idée, écrivez-moi à
dominique.millecamps@wanadoo.fr ou allez sur le groupe Facebook Cercle Théo : http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=10070431774&ref=ts. A défaut, faites circuler le plus possible cet appel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article