Démocratie participative : la Région Poitou-Charentes s'engage pour l'égalité hommes-femmes

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Poitou-Charentes.jpg150 femmes du Poitou-Charentes ont participé à l'assemblée participative du 5 mars, sur le thème : « Comment améliorer la vie quotidienne des femmes ? ». Des propositions très concrètes ont été faites.

 

Le 5 mars 2011 à Niort, la Présidente de Région a réuni 150 participantes de tous âges, de tous horizons et de tout le territoire régional pour écouter leurs difficultés et leurs propositions afin d'améliorer les conditions de vie des femmes en Poitou-Charentes. Les propositions formulées et débattues par les participantes touchent la formation et l'emploi, l'accès au logement, la santé, la mobilité et la lutte contre les violences et discriminations.

 

La politique régionale vise à favoriser la capacité des femmes à réaliser leurs choix de manière émancipée et autonome et particulièrement à combattre les stéréotypes de genre dans l'orientation, la formation et l'emploi.

 

Une campagne régionale « Si, les femmes ont le sens de l'orientation ! » sera lancée afin de favoriser l'élargissement des choix professionnels des femmes et leur orientation vers les filières porteuses d'emploi, souvent réputées masculines.

 

La Région soutiendra une opération « tutrice » permettant à celles qui le souhaitent de bénéficier du soutien d'une femme expérimentée, pour leur parcours de formation et/ou leur projet professionnel.

 

Un fonds de garantie de l'entreprenariat féminin sera également créé.

 

Concernant la mobilité :

1 000 aides au permis de conduire seront proposées, sur 3 ans, pour les mères seules en reprise de formation ou en demande d'emploi.

Un appel à projets sera lancé pour la création d'entreprises de transport à la demande (« taxis collectifs ») à bas coût afin d'assurer notamment des déplacements pour les personnes âgées et pour les familles en journée.

 

D'autres propositions seront mises en œuvre pour soutenir les femmes confrontées aux difficultés de la vie (logement, micro-crédit, santé, violence...). Enfin la Région se veut un employeur exemplaire. Un plan d'actions spécifiques aux femmes sera par exemple élaboré chaque année. La parité sera promue dans ses services, dans les organismes où siègent des élus régionaux et dans ceux qu'elle finance.

Commenter cet article