Emile Bregeon s’adresse aux ouvriers et employés de France : « c’est Ségolène Royal qui vous défendra le mieux »

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Aux ouvriers et employés de France

c’est la gauche et Ségolène Royal qui vous défendra le mieux

l’extrême droite a toujours défendu le libéralisme

elle a toujours combattu les avancées sociales

 

Par Émile Bregeon

Ex syndicaliste Heuliez

Salarié de Mia Electric

Vice-président du Conseil Régional Poitou-Charentes.

 

Je voudrais m’adresser aujourd’hui à tous les indignés et révoltés de ce pays qui sont tentés de se réfugier dans des idées et avec un parti le FN, qui n’a cessé tout au long de son histoire de se placer du côté de l’argent et du libéralisme à tout va.

 

Au niveau européen, le FN a toujours voté avec les partis libéraux, en France, il a combattu tout au long de son histoire, les avancées sociales au bénéfice des salariés.

 

Sans la gauche, nous n’aurions pas eu les congés payés

Sans la gauche, nous n’aurions pas réussi à faire baisser le temps de travail.

Sans la gauche nous n’aurions pas pu lutter de la même manière pour la reconnaissance du droit des femmes.

Sans la gauche, nous n’aurions pas obtenu le droit à l’avortement.

Sans la gauche, quand aurions nous obtenu le droit à la contraception, la reconnaissance du droit à l’homosexualité, la fin de la peine de mort.

Sans la gauche et son combat au début du siècle dernier, parlerait-on de laïcité.

 

Serions-nous des citoyens ou toujours des humains religieux, condamnés, non àa penser par nous même, mais au nom d’une religion.

 

Avec la gauche nous avons obtenu, des avancées essentielles par les lois Auroux en 1981, qui a donné des droits aux Comités d’entreprises et aux représentants de salariés.

 

C’est la gauche qui a soutenu, les luttes sociales pour les conditions de travail.

C’est la gauche qui a été au côté des salariés en votant des lois protectrices dans le code du travail, en reconnaissant les conventions collectives.

C’est encore la gauche qui a voté le doublement des indemnités de licenciement, par l’intermédiaire de Ségolène ROYAL, la droite et encore plus l’extrême droite était vent debout contre une mesure, qui une fois de plus selon eux, allait nuire aux entreprises.

 

Aujourd’hui, tout le monde en convient, pour ceux qui sont licenciés, (certaines fois par des groupes industriels ou financiers, alors qu’ils font des profits), ces indemnités ne sont pas assez élevées.

 

C’est Ségolène ROYAL qui a fait voté une loi sur le congé de paternité, (décrié par la droite et l’extrême droite), nombreux sont les pères, maintenant, qui se saisissent de ce droit pour être auprès de leur enfant, dans les premiers jours suivant sa naissance.

C’est Ségolène ROYAL qui a pris conscience de la nécessité pour les jeunes filles d’avoir accès à la contraception dans les lycées. Elle a mis en place le PASS Contraception en Région Poitou-Charentes, refusé par le rectorat, il a été depuis repris par la région île de France et en passe de se généraliser.

Encore une idée novatrice qui bouscule une nouvelle fois les habitudes.

 

Heuliez a connu des difficultés, elle a pris la décision d’injecter 5 M€ au capital de cette société, Sans cela, Heuliez aurait disparu.

485 emplois sauvés en 2010, plus de 700 salariés employés sur ce site à ce jour.

 

Ségolène ROYAL, on le voit, est présente au côté de ceux qui souffrent, elle n’hésitera jamais à soutenir le combat des ouvriers et employés de ce pays qui sont en lutte.

Elle sait mieux que quiconque, que ceux qui luttent ne sont pas sûr de gagner, mais que ceux qui ne luttent pas sont sûr de perdre.

 

C’est cette énergique capacité d’indignation qui l’anime, c’est l’amour du travail dans ce qu’il a de meilleur, qui la fait avancer et c’est le besoin de reconnaissance des salariés qui la fait être à leurs côtés.

 

Salariés de France, en tant que Syndicaliste, je peux vous assurer que c’est la gauche, jamais l’extrême droite qui a été à vos côtés, alors venez nombreux voter pour Ségolène ROYAL le 9 OCTOBRE PROCHAIN, lors du vote pour les primaires citoyennes.

 

Émile Bregeon

Publié dans Primaires 2011

Commenter cet article