Énergie solaire : Ségolène Royal demande aux acteurs de tenir bon et crée le « fonds de résistance photovoltaïque »

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

photovolt.jpgA l'occasion d'une conférence de presse associant les acteurs du secteurs, Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, a dénoncé les effets très négatifs des décisions du gouvernement sur la filière de l'électricité solaire en France, notamment pour les PME. Elle demande à tous les acteurs de la filière photovoltaïque (industriels, installateurs, agriculteurs, collectivités et particuliers) de ne pas se laisser gagner par le découragement et de tenir bon.

 

Cette conférence associait Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement et députée européenne, ainsi que Richard Loyen, délégué général d'Enerplan, et Thierry Lepercq, Président de Solairedirect, en présence d'installateurs, d'élus et de maîtres d'ouvrages pénalisés par les nouvelles mesures gouvernementales.

 

Pour Thierry Lepercq, « c'est un modèle de société qui est proposé : produire son électricité de manière propre et décentralisée. Par ses initiatives, la Région crée les conditions de la confiance. »

 

Pour maintenir et relancer cette filière de la croissance verte, la Présidente de la Région Poitou-Charentes a décidé, en vue du conseil régional du 28 mars :

- la création d'un « fonds de résistance photovoltaïque » pour ceux qui ont arrêté ou sont tentés d'arrêter leur activité et pour qu'ils puissent continuer l'installation de panneaux solaires dans l'année qui vient avec des avances remboursables permettant de réduire sensiblement le manque à gagner.

- une Société d’Économie Mixte régionale sera créée d'ici l'été pour donner de la visibilité aux industriels et aux consommateurs avec un plan d'investissement ambitieux permettant d'atteindre 1000 MW en 2020. Cela va favoriser la fabrication française de panneaux et stabiliser le prix de l'énergie produite, en le rapprochant du prix du marché.

- pour que la dynamique d’installation continue dans la région, les crédits du Plan Energie Solaire Régional seront mobilisés pour financer les premiers projets de la SEM.

- dès à présent, Ségolène Royal lance un appel à projets, qu'il s'agisse de projets en suspens pour le « fonds de résistance photovoltaïque », de nouveaux projets d'installation efficaces et respectueux de l'environnement, ou de projets d'installations industrielles, afin que la SEM en soit destinataire dès sa constitution.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article