Guillaume Garot : « Michel Pébereau verra bientôt ce qu’est la banque d’un monde qui change »

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Guillaume Garot SegolenePar L'Équipe de Ségolène Royal

 

Propos contre Ségolène Royal : « Michel Pébereau verra bientôt ce qu’est la banque d’un monde qui change » selon Guillaume Garot

 

Michel Pébereau, président du conseil d’administration de BNP Paribas, s’en est pris ce matin à Ségolène Royal et à ses propositions de réforme en profondeur du système bancaire.

 

Pour Guillaume Garot, le porte-parole de la candidate aux primaires citoyennes, « Michel Pébereau peut garder sa suffisance. Ségolène Royal n’a aucune leçon à recevoir d’un homme qui collectionne les « jetons de présence » dans les conseils d’administration. »

 

« Michel Pébereau refuse aujourd’hui tout contrôle. A-t-il déjà oublié que la BNP Paribas a bénéficié, en décembre 2008, de 2,55 milliards d’euros d’aides de l’État dans le cadre du plan de sauvetage des banques ? A-t-il déjà oublié que sa banque avait perdu 1,2 milliard d’euros dans la crise des subprimes ? »

 

« Cette réaction traduit la fébrilité des grands financiers devant les solutions de Ségolène Royal. Elle vise manifestement juste quand elle dit qu’elle interdira la spéculation sur la dette des États et qu’elle séparera les activités spéculatives des activités de prêt. Elle vise juste quand elle demande la création d’une banque publique de financement et d’investissement des PME. »

 

« Du haut de son arrogance, Michel Pébereau s’enferme dans un libéralisme dépassé, qui n’a créé que désordre et injustice. En votant pour Ségolène Royal les 9 et 16 octobre, les Français lui expliqueront ce qu’est la banque d’un monde qui change » conclut le député-maire de Laval.

Publié dans Primaires 2011

Commenter cet article