Ils soutiennent Ségolène Royal

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Fidèle, par Claire Donzel

 

Je considère pour ma part comme gravissimes la généralisation et la banalisation de l’abstention et du vote nihiliste en forme de « tous pourris ». Alors que la démocratie consiste à travailler avec le peuple pour le peuple, celui-ci se sent évincé des décisions publiques. Il se replie sur lui-même et rejette en bloc la politique, qu’il déprécie, et les hommes politiques, dans lesquels il ne se reconnaît pas. Cette dépolitisation voire ce rejet de la démocratie sont, me semble-t-il, le fléau actuel de notre société.

 

Le président bling-bling de la France, après avoir érigé en art de gouverner la démagogie du sensationnel et de la division, expérimente la gouvernance basée sur le reniement de la parole donnée. Où est-elle, la France qui devait gagner ? A part celle de ses copains et qu’il a favorisée, on la cherche ! Qu’est-elle devenue, la « France d’en bas », celle qui « se lève tôt » et qui subit la pénibilité du travail? Elle souffre plus que jamais de ne pouvoir vivre de son travail : ou bien elle n’en a pas, ou il ne lui permet pas de boucler ses fins de mois, ou elle est contrainte de rester en activité malgré sa souffrance.

 

Dès lors, on peut se demander si la parole politique a un sens. Et on s’étonne alors de voir les français, les classes populaires surtout, s’éloigner de la citoyenneté ou se laisser tenter par ceux qui lui en offrent une approche par trop réductrice !

 

Nous ne pouvons nous résigner à voir rangé-e dans le camp des ringards celui ou celle qui ne promet pas ce qu’il sait ne pas pouvoir réaliser, celui ou celle qui a des convictions et les met en application, celui ou celle qui est fidèle à ses valeurs. La fidélité a-t-elle sa place en politique ?

 

Si nous sommes socialistes, si nous sommes de gauche, si nous sommes engagés et le restons, c’est parce que nous avons la certitude que la fidélité aux convictions et aux valeurs appartient à la morale publique, à la démocratie, à la res-publica devenue République.

 

Si nous sommes socialistes, si nous sommes de gauche, si nous sommes engagés et le restons, ce n’est pas pour suivre celui ou celle dont les convictions et donc les propositions seraient susceptibles de s’éloigner de l’idéal républicain de justice et d’égalité. La fidélité est notre lot, elle est aussi notre choix. Fidélité aux valeurs de partage et de solidarité, à la parole donnée, aux promesses émises, aux engagements pris. Là est la seule voie pour reconquérir l’adhésion du peuple à nos propositions mais d’abord, surtout, à l’exercice démocratique.

 

La fidélité, Ségolène Royal l’incarne. Elle est la fidélité, la fidélité qui peut rendre aux citoyens la confiance en la politique : ce qu’elle dit, elle le fait. Elle refuse le cumul des mandats ? elle renonce donc à se présenter aux législatives, même au prix cher payé de se couper des milieux parisiens bien informés où se battent les cartes. Les propositions économiques du PS ? elle les met en pratique dans la Région qu’elle dirige en établissant des règles de bonne conduite sociale et écologique pour les entreprises contractantes avec la Région. Elle fait l’objet d’attaques, y compris depuis son propre camp ? elle sera unitaire pour plusieurs ! l’avez-vous jamais, je dis bien jamais, entendue dénigrer sur une onde ou sur une autre un-e de ses camarades ?

 

Seule la morale en politique peut ramener à la démocratie ceux qui s’en détournent. De mon point de vue, Ségolène Royal porte la morale politique qui manque si cruellement. Elle seule peut l’incarner et ramener à la politique les classes populaires qui s’en détournent faute de pouvoir lui faire confiance. Elle sait ce que les classes populaires endurent. Les classes populaires perçoivent son pragmatisme. Or nous avons besoin du vote des classes populaires pour l’emporter.

 

Ségolène Royal doit nous représenter. Elle doit être notre porte-parole. Parce que sa fidélité aux valeurs qui sont les nôtres est le gage de sa crédibilité.

 

Moi, Claire Donzel, Conseillère régionale, 1ère Secrétaire fédérale du PS de Haute-Savoie, pour cette raison, je lui suis fidèle.

 

Claire Donzel, Conseillère régionale Rhône-Alpes, 1ère Secrétaire fédérale PS 74

 

Pourquoi je soutiens Ségolène Royal, par Adeline L’Honen

 

J’ai décidé de parrainer et de soutenir Ségolène Royal pour la primaire socialiste pour trois raisons :

 

Ségolène Royal est une personnalité d’exception,

Ségolène Royal s’appuie sur des principes humanistes fermes,

Ségolène Royal conduit une action politique au plus près des citoyens.

 

Ségolène Royal est une personnalité d’exception.

 

Ségolène Royal est une femme, une femme politique avec une expérience affirmée de la vie politique, une responsable politique qui s’est construite au fil de ses responsabilités et les a toujours assumées dans le respect de ses engagements.

 

Ségolène Royal, c’est un tempérament tourné vers l’action, une pensée forgée sur des convictions, un souci constant de l’écoute de tous les citoyens et plus particulièrement de ceux qui souffrent.

 

Ségolène Royal c’est une expérience précieuse d’une campagne présidentielle, d’attaques de toute nature et de dénigrements parfois nauséabonds qui l’ont renforcée, ont endurci et affirmé son caractère sans nuire à sa simplicité naturelle.

 

Ségolène Royal s’appuie sur des principes humanistes fermes.

 

Pour Ségolène Royal, la politique comme l’économie n’ont d’autres fins que de servir prioritairement les hommes et les femmes, d’une part dans un objectif de Bien commun et d’autre part avec une vigilante attention aux plus faibles.

 

Pour Ségolène Royal, un ordre juste constitue le repère constant de la vie en société. Cet ordre juste est à rechercher tant dans les domaines nationaux et en particulier en matière de sécurité, de répartition des richesses et de cohésion sociale, qu’au niveau européen et plus largement international dans le respect absolu des grands textes fondateurs sur lesquels reposent les relations internationales.

 

Pour Ségolène Royal, le respect de la vérité et des engagements constitue le socle de toute la crédibilité politique, qu’il s’agisse des engagements oraux, du respect des lois, de la constitution des évaluations et de l’interprétation des statistiques.

 

Ségolène Royal conduit son action politique au plus près des citoyens.

 

L’action politique de Ségolène Royal est conduite dans le respect des Françaises et des Français, sans esprit de manipulation ou de valorisation factice dans un souci constant de vérité.

 

L’action politique de Ségolène Royal est conduite pour rechercher des solutions concrètes aux problèmes rencontrés par les Françaises et les Français.

 

L’action politique de Ségolène Royal est conduite afin de promouvoir, instaurer, développer, partout où cela est possible, une démocratie participative pour tous les citoyens.

 

Telles sont les raisons de mon choix de soutenir Ségolène Royal.

 

Adeline L’Honen, Conseillère Régionale des Pays de la Loire

 

 

« Pour moi, c’est elle ! » par Françoise Mesnard

 

Savez vous que vous pouvez voter aux primaires même si vous n’êtes pas adhérent du Parti Socialiste ? Savez vous que vous pouvez votez aux primaires socialistes même si vous adhérent d’un autre parti de gauche ?

 

Les primaires socialistes sont la première occasion pour les électeurs de gauche de choisir la/le candidat(e) du Parti Socialiste pour les prochaines présidentielles.

 

Elles se déroulent les 9 et 16 octobre prochains dans toutes les villes et dans tous les cantons de France.

 

Pour l’heure, le moment est aux déclarations de candidatures entre le 28 juin et le 13 juillet 2011.

 

Demain, je serai à Arçais, dans le Marais Poitevin, aux cotés de Ségolène Royal pour sa déclaration de candidature. Je travaille avec elle depuis maintenant 8 ans et « pour moi, c’est elle! ».

 

C’est un choix de conviction pour une candidate qui, aujourd’hui plus encore qu’hier, a acquis l’envergure d’une présidente de la République capable de conduire un vrai changement pour le Peuple de France.

 

C’est un choix de conviction pour une candidate qui, aujourd’hui comme hier, n’a jamais rien renié de ses engagements et de ses promesses.

 

« Là où il y a une volonté , il y a un chemin » a-t-elle coutume de dire et j’ajouterais que sa volonté , jamais , n’a failli .

 

Les français s’inquiètent de l’avenir laminé par un libre échange déréglé, une Europe qui ne les protège pas et un Etat impuissant à faire respecter les règles.

 

Ségolène Royal a su, toutes ces années, se construire pour affronter ces défis majeurs . Elle a fait des propositions nouvelles autour de la social-écologie et de l’ordre juste . Elle est non seulement la seule à proposer un vrai projet mais elle est aussi la seule à avoir la capacité de rassembler les Français pour mener ce projet.

 

Ségolène Royal saura nous redonner la fierté de cette France du siècle des Lumières, de cette France de la Révolution, de cette France du Conseil de la Résistance, de cette France des Droits de l’homme que chacun d’entre nous porte au fond du coeur. Elle redonnera au Peuple de France prospérité et justice.

 

Alors, sans hésitation aucune, je voterai pour celle qui non seulement incarne mes idéaux de justice et de respect mais qui plus est, incarne la capacité à les mettre en oeuvre contre les puissants qui nous gouvernent.

 

Françoise Mesnard, conseillère régionale de Poitou-Charentes

 

 

Ségolène Royal a fait ses preuves par Olivier Quesnot

 

Ségoléniste de la première heure, si je soutiens Mme Royal c’est qu’elle a fait ses preuves en tant qu’élue.

 

De nombreux exemples de ce qu’elle a accompli en région peuvent être cités : l’aide à la création d’entreprise, l’aide au maintien de l’entreprise sur le territoire, sa politique agricole… Cette année encore ce fut la première à prendre des décisions pour venir en aide à nos éleveurs pendant la sècheresse.

 

De plus c’est une femme qui n’a pas peur de dire tout haut ce que l’on pense tout bas : non aux cumuls des mandats, limitons les hauts salaires, etc.

 

Son discours, ses actes restent vrais, dans la simplicité, la loyauté et la vérité.

 

Cadres, salariés, employés, fonctionnaires, chercheurs d’emplois, militaires, professions libérales, paysans de la terre ou de la mer : elle n’oublie personne. Je pense, je crois qu’elle aura le courage de réformer en profondeur.

Son discours et ses actes sont une défense d’une politique restée prés des valeurs humaines et sociales que nous défendons.

 

Olivier Quesnot, conseiller général du calvados.

 

Source : le blog de Ségolène Royal

Publié dans Primaires 2011

Commenter cet article