Petites retraites : une promesse non tenue de Nicolas Sarkozy

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

 

 

 

Souvenons-nous, c’était en 2007. Où en est-on aujourd’hui ?

 

« Une augmentation de 5 % du minium vieillesse, rebaptisé ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées), a bien été annoncée par le gouvernement. Lequel a ajouté qu’elle atteindrait 25 % d’ici à 2012. Mais la promesse s’est arrêtée là et se révèle loin d’être suffisante. L’ASPA fixée à 628,10 euros par mois passerait à 659,50, soit 31,40 euros mensuels supplémentaires. Cependant, avec une inflation à 3% en 2008, l’augmentation réelle ne serait que de 2 %, soit 12,56 euros par mois. Quant aux petites retraites, celles qui dépassent de peu le plafond de ressources mensuelles pour percevoir l’ASPA, la revalorisation de 1,1 % est loin de faire l’affaire. « Il convient de préciser que l’augmentation du minimum vieillesse n’épuise en rien le problème plus vaste de la revalorisation des petites pensions, puisque seules 600 000 personnes sur 13 millions de retraités perçoivent l’ASPA. En ne se fixant symboliquement que sur le plancher du minimum vieillesse, on évacue la question des millions de retraités dont le niveau des ressources se situe juste au dessus », rappelle Luc Broussy, délégué national du PS aux personnes âgées. »

Source : Groupe d'observation des engagements non tenus de Nicolas Sarkozy sur Facebook

Commenter cet article