Pour Ségolène Royal, des solutions pour sauvegarder l'industrie Française

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Ségolène Royal s'est rendue pour la troisième fois en Moselle pour soutenir les salariés d'ArcelorMittal qui luttent contre la fermeture du dernier haut-fourneau de la région, situé à Florange. 2 000 emplois sont menacés. L'attitude d'ArcelorMittal est emblématique de la voracité des actionnaires, ce groupe réalisant d'énormes profits (2,5 milliards de dollars pour le seul premier trimestre 2011).

 

A l’occasion de ce déplacement, Ségolène Royal a déclaré que l’industrie lourde française est d’intérêt national et qu’à ce titre l’État a le devoir d'intervenir.

 

C’est pourquoi Ségolène Royal propose, pour sauvegarder l’industrie française, de sauver la sidérurgie et engager la reconquête industrielle :

 

* L’interdiction des licenciements boursiers

 

* L’entrée de l’État au capital des grandes entreprises stratégiques. C'est ce que Ségolène Royal fera pour la sidérurgie lorraine

 

* De conditionner les aides publiques à l'interdiction de délocaliser

 

Ce combat majeur pour sauver l’industrie française et assurer sa mutation vers la croissance verte, Ségolène Royal s’engage à le mener et le gagner si elle est élue Présidente de la République.

Publié dans Primaires 2011

Commenter cet article