Quand le Président de la République et ses ministres bafouent les symboles de la France

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Les vacances tunisiennes de Michèle Alliot-Marie

 

Après l’affaire des renforts de police offerts au gouvernement tunisien pendant les manifestations, voilà celle du jet emprunté par Michel Alliot-Marie et Patrick Ollier, tous deux ministres de la République, ainsi que de membres de leur famille, pendant leurs vacances.

 

Pendant qu’une grande part des français subit l’augmentation des prix, la stagnation des salaires, le chômage en progression constante… les hauts représentants de l’état se vautrent dans le luxe et prétendent, l’air innocent, ne pas comprendre pourquoi ils sont attaqués.

 

N’ont-ils aucune conscience ?

 

Michèle Alliot-Marie explique, confuse, qu’elle croit ne rien avoir vu, alors que la presse faisait déjà ses unes de l’affaire de Sidi Bouzid et que les conseillers du Quai d’Orsay ne pouvait ignorer la crise consécutive au suicide du jeune tunisien. Elle prétend qu’il lui a fallu faire un trajet de 20 minutes en avion (très écologique, par ailleurs, en ces temps de crise climatique !) pour s’épargner 2 heures de route ? On croit plus volontiers qu’elle ne souhaitait pas circuler sur les routes où elle risquait d’être prise à partie par les manifestants, qui ne manqueraient pas de faire le lien entre ces personnes et leurs amis proches du clan Ben Ali.

 

Mais ceci n’est qu’un des symptômes des dérives de ce gouvernement.

 

L'affaire Laetitia et la justice « coupable » de ce drame !

 

Après cet épisode, énième « lapsus » du Président qui bafoue l’indépendance de la justice dont, par ailleurs, il supprime les moyens en personnel nécessaire à un bon fonctionnement ! Un épisode qui parvient, outre les policiers, à mettre en émoi les syndicats de magistrats proches de la majorité.

 

Cette succession de dérives va-t-elle enfin faire comprendre aux citoyens français que la devise de la République est bafouée par ceux qui sont censés la défendre ? Il est temps de rendre à notre pays son honneur !

Commenter cet article