Résistance aux lobbies : fonds de résistance photovoltaïque en Poitou-Charentes

Publié le par Désirs d'Avenir Rueil

Chers amis de Désirs d’Avenir,

 

Nous avons réuni, à Poitiers Jeudi 10 Mars, l’ensemble des acteurs de la filière solaire pour tenter de trouver des solutions et sauver l’activité photovoltaïque après les décisions négatives du gouvernement qui bloquent le développement de ce secteur d’avenir, gisement de croissance et d’emploi.

 

En réduisant de 20 % le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque, ce sont 25 000 emplois qui sont menacés dans un avenir proche.

 

Aujourd’hui, j’ai donc demandé à tous les professionnels, tous les élus de « tenir bon » et de ne pas se laisser gagner par le découragement.

 

Ils ont d’ailleurs tous salué cet engagement de la Région, à l’image de Thierry Lepercq, le PDG de Solaire Direct qui a souligné l’importance de trouver, dans une collectivité territoriale comme notre Région, une confiance dans ces activités innovantes et un accompagnement quotidien.

 

La Région Poitou-Charentes, qui a développé l’un des plans solaires les plus ambitieux d’Europe, a donc décidé d’agir concrètement pour soutenir cette filière menacée :

 

1) création d'un « fonds de résistance photovoltaïque » pour ceux qui ont arrêté ou sont tentés d'arrêter leur activité afin qu'ils puissent poursuivre l'installation de panneaux solaires dans l'année qui vient, avec des avances remboursables permettant de réduire sensiblement le manque à gagner.

 

2) création d’une Société d’Économie Mixte régionale d'ici l'été pour donner de la visibilité aux industriels et aux consommateurs avec un plan d'investissement ambitieux permettant d'atteindre 1000 MégaWatts en 2020.

 

L’objectif est de favoriser la fabrication française de panneaux et de stabiliser le prix de l'énergie produite, en le rapprochant du prix du marché.

 

3) mobilisation des crédits du Plan Énergie Solaire Régional pour financer les premiers projets de cette Société d’Économie Mixte.

 

4) lancement d’un appel à projets industriels, efficaces et respectueux de l'environnement.

 

Nous avons également eu le plaisir d’écouter Corinne Lepage, députée Européenne, Avocate, spécialisée dans le droit de l’Environnement. A travers une vidéo, elle a qualifié de « gravissimes » les décisions de l’État en la matière, un État qu’elle a accusé d’avoir renié le Grenelle de l’Environnement.

 

 

 

 

Je partage parfaitement ce point de vue.

 

Il semble évident que l’État a décidé de couper les ailes à toute forme d’énergies renouvelables, dès lors qu’elle représenterait une menace pour les lobbies en tout genre.

 

Mais nous nous battons, en Poitou-Charentes et je souhaite que d’autres fonds de résistance photovoltaïques naissent dans tout le pays pour accomplir enfin la mutation énergétique dont la France et ses citoyens ont besoin.

 

En 2012, une autre politique sera mise en place dans ce domaine également.

 

Très amicalement,

Ségolène Royal

 

 

La conférence de presse en vidéo :

 

 

Commenter cet article